Svetla Atanasova

Bonnes Bonnes

Nervous Hunter
Svetla Atanasova

Lieu

Maison des arts de Laval

Dates de représentation

Mercredi 9 avril

9h30 et 13h30

Public

13 ans et +

Durée

80 minutes

Thèmes

identité culturelle / pouvoir hiérarchique / vengeance / capitalisme

Description

Trois femmes d’origine chinoise se réunissent autour d’une œuvre vidéo créée par l’une des leurs : l’adaptation de la pièce Les Bonnes de Jean Genet. Ensemble, elles parlent sans complexe de leur enfance, de leur rapport amour-haine à la blancheur, de la colonisation de leur esprit, mais tout autant de la télévision chinoise, de la sauce pimentée, des rituels… et du Crazy Rich Asians. Elles discutent de l’évolution de leurs sentiments quant à leur identité chinoise ; de la honte à la fierté en passant par une profonde inquiétude, en particulier dans un monde où la puissance financière et politique de la Chine ne cesse de croître. Elles font aussi un gros doigt d’honneur à tous ceux et celles qui se moquaient de l’odeur de leurs lunchs à l’école.

Avec Bonnes Bonnes, Nervous Hunter examine les complexités de l’identité chinoise, l’omniprésence des arts occidentaux sur la scène internationale, l’utilisation du capitalisme comme revanche contre le racisme, et comment, pour celles et ceux qui l’ont vécu, il est possible de guérir du racisme intériorisé.

Crédits

Texte Tamara Nguyen et Sophie Gee 

Mise en scène Sophie Gee 

Assistant à la mise en scène et régisseur Chad Dembski 

Distribution Sophie Gee , Charo Foo Tai Wei et Meilie Ng 

Enregistrements additionnels France Rolland, Eric Leong 

Conseil dramaturgique Sasha Dion via le Centre des auteurs dramatiques 

Direction technique production Pierre Tripard 

Direction technique tournée Louis-Charles Lusignan 

Direction de production Myriam Poirier Dumaine 

Son Christine ML Lee 

Prise de son Elena Stoodley 

Éclairages Nine Desbaillet 

Projections Amelia Scott 

Costumes Jessica Poirier-Chang 

Scénographie Maryanna Chan

À propos de la compagnie

Nervous Hunter est le nom sous lequel l’artiste Sophie Gee présente des œuvres créées en collaboration et en solo. Le nom est tiré de l’impulsion de chasser, une impulsion qui est suivie malgré la nervosité et la peur. Tantôt immersif, tantôt performance contemporaine, tantôt multidisciplinaire, son travail prend racine dans le théâtre et l’histoire, transmettant les impulsions et les sensations entre la moelle épinière et notre corps.

Lieu

Maison des arts de Laval

Dates de représentation

Mercredi 9 avril

9h30 et 13h30

Public

13 ans et +

Durée

80 minutes

Thèmes

identité culturelle / pouvoir hiérarchique / vengeance / capitalisme

Informations

Vous souhaitez obtenir plus d’information sur le Festival ? Contactez-nous !