La nuit // la vigie

  Samsara Théâtre 

Slam urbain et travail de chœur

Le 9 avril, 10h et 13h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14 ans +
75 min.

Thèmes

Slam – Bienveillance – Pauvreté

Résumé

Comment devient-on adulte ? Voilà LA question qui rythme l’existence d’un groupe de jeunes qui cherche à se tenir debout dans un ramassis d’appartements en carton où l’on entend tout à travers les murs. Ce milieu de pauvreté, où la survie dépend plus de la bienveillance que de la force, met en lumière une galerie de personnages attachants qui parlent plus vite que leur langue et qui s’aiment à la dure. Comment être un homme ? Comment devenir une femme ?

 » Ce qui se meut en moi
est pas né pour un petit pain m’entends-tu
ça mérite d’être entendu entends-tu
faut que ça flashe – que ça splashe – que ça crashe. « 

 Créée à partir de rencontres avec des jeunes issus de milieux difficiles et de réflexions collectives sur les stéréotypes et la construction de l’identité, La nuit // La vigie poursuit le questionnement soulevé par Noyade(S) en présentant, dans une langue imagée et rugueuse, un portrait bouleversant d’une génération en quête d’authenticité.

TEXTE Véronique Pascal
MISE EN SCÈNE Jean-François Guilbault
INTERPRÉTATION Kathleen Aubert, Benjamin Bienvenue-Déziel, Solo Fugère, Audrey Guériguian et Véronique Pascal
SCÉNOGRAPHIE Kevin Pinvidic
LUMIÈRES Cédric Delorme-Bouchard
COSTUMES Marie-Audrey Jacques
SON Nicolas Letarte-Bersianik
CONSEILS À LA DRAMATURGIE Mathieu Leroux
MOUVEMENTS Claudia Chan Tak
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE William Durbau
DIRECTION TECHNIQUE Mélissa Perron
RÉGIE Dominic Dubé
PHOTOS Gauthier Mignot

Dans la presse

« Le thème de la pauvreté côtoie avec finesse celui du passage de l’adolescence au monde adulte et permet d’amorcer une réflexion sur l’inégalité des chances de réussir dans la vie. » Marie Fradette, Le Devoirarticle complet

«« La nuit // La vigie décrit une société dure et parfois sans pitié, mais son exécution scénique suscite la réflexion et nous incite à plus de vigilance à l’égard d’autrui. » Olivier Dumas, Montheatre.qc.caarticle complet

« C’est très fort, beaucoup d’émotions, beaucoup de rêves passent à travers ces 80 minutes. Une mise en scène musclée, dynamique, belle directions d’acteurs. » Francine Grimaldi, Samedi et rien d’autre émission

Restez connecté(e) avec la Rencontre Théâtre Ados!

Suivre notre page
Nous écrire
Recevoir l’infolettre